Jerash


Selon la légende la ville de Jerash fut créée par Alexandre le grand., mais sa véritable fondation remonte au IVème siècle avant JC, sous le nom de Gashu, puis Antioche. C'est les grecs qui lui donnèrent le nom de Gerasha, et qui en ont fait une ville très prospère. Ensuite elle tomba sous la domination des Séleucides, avant de devenir autonome et d'adhérer à la Décapole, cette association de villes libres sous l'empire romain, qui regroupait entre autre Jerash, Philadelphie (Hamman), et Damas. C'est sous les règnes de l'empereur Trajan et Hadrien, que la ville devient importante et que de nombreux monuments sont construits. Ensuite la ville tombe petit à petit dans l'oublie, les byzantins détruisent les temples romains et construisent des églises, ensuite les Perses détruisent la ville au VIIème siècle, puis un grand tremblement de terre détruit la ville au VIIIème siècle.





La visite commence au sud, au niveau de l'ancien hippodrome, dont il ne reste plus que l'emplacement. Le premier monument que l'on rencontre est un arc de triomphe édifié suite à la venue de l'empereur d'Hadrien dans la ville. Il se compose d'une grande arche et de deux petites à côté desquelles se trouvent des absides dans lesquelles se trouvaient des statues en marbre d'Hadrien. Ensuite on arrive au niveau de la porte sud, entrée principale de la ville, qui est entourée de remparts sur plus de 3 kilomètres. Ensuite on arrive au niveau du forum. Parfaitement conservé, il a gardé ses grandes dalles et ses portiques à colonnes ioniques. De plus il possède une forme ovale, rare dans l'empire romain. Au sud du forum, se trouve un complexe regroupant un temple et un théâtre. Le temple construit sur une série de terrasse, était dédié à Zeus. C'était le deuxième temple de la ville après celui d'Artémis. On peut encore voir, la cella entourée de quelques colonnes corinthiennes. Derrière on trouve le théâtre sud, le plus important qui pouvait contenir 7000 spectateurs. Il possède encore de belles sculptures au niveau de sa scène. Du haut des gradins on a une très belle vue sur l'ensemble du site, avec au premier plan, les terrasses du temple de Zeus, puis le forum ovale, le decumanus Maximus et au fond le grand temple d'Artémis.






En quittant le forum ovale, on emprunte le Decumanus Maximus en direction du nord. Cette imposante voie, de 800 mètres de long, est bordée de 200 colonnes. Sous cette voie se trouvait un grand égout que l'on peut observer à travers des regards dans les grandes dalles composant le sol. Cette voie était coupée à deux endroits par deux autres grands axes, le cardo sud et le cardo nord, eux aussi bordés de colonnes. Entre les deux propylées marquant les croisements, on retrouve l'emplacement de nombreuses boutiques, d'un grand marché, d'un petit temple dédié à Dionysos et d'une grande Nymphée. Celle ci était une immense fontaine dont on peut encore voir la façade et une grande vasque de pierre. C'est aussi sur le Decumanus que se trouve le propylée du temple d'Artémis, porte monumentale qui donne sur les escaliers conduisant au temple. Celui ci était le plus grand temple de la ville, car Artémis était la déesse tutélaire de Jerash. Il ne reste plus que de ce temple majestueux que la cella bien conservée, et quelques colonnes de plusieurs mètres de haut, donnant un bon aperçu de la taille de ce temple.




Le site possède aussi de nombreuses églises, comme la cathédrale construite par les chrétiens au IVème siècle, avec les pierres provenant du temple de Dionysos. Mais le plus bel ensemble d'églises se trouve à l'ouest du temple d'Artémis et on y retrouve 3 églises byzantines, celle de Saint George, celle de Saint Jean Baptiste et la plus belle celle de St Côme et Damien. Cette dernière, construite au VIème siècle possède de très belles mosaïques.



Retour à la page d'accueil